Passage proche d’un astéroide : ce qui a été détecté...

Un télégramme du Bureau central pour les télégrammes électroniques de l’Union Astronomique Internationale (CBET 4063, accessible aux abonnés du Minor Planet Center ) nous a donné un résumé des résultats obtenus lors du passage proche de l’astéroïde géocroiseur 2004 BL86. Plusieurs observatoires ont pu mener des observations photométriques du 20 au 24 janvier pour caractériser cet objet. La signature d’un compagnon de l’astéroïde a ainsi été obtenue, sa période orbitale est de 13.80 heures (+/- 0.05). A partir d’observations d’événements mutuels (éclipses et occultation de l’un par l’autre) le diamètre du satellite a été estimé 0.21 fois le diamètre du corps principal (+/- 0.02).

Par ailleurs des observations radar ont confirmé la présence d’un satellite et a donné une estimation du diamètre des deux objets : 300m pour le corps principal et 50 à 100m pour le secondaire. Environ 16% des objets géocroiseurs (NEA) de diamètre supérieur à 200 mètres ont un satellite, certains ont deux satellites. L’observation radar est un moyen très puissant de caractérisation des NEAs, elle permet non seulement d’obtenir des estimations de la morphologie de l’objet, mais donne une mesure très précise de distance et de vitesse, celle de ses paramètres de rotation, ainsi que des estimations de caractéristiques physiques de la surface. Ces observations menées avec l’antenne de 70 m de Goldstone du Deep Space Network de la NASA en Califormie ont été montées en un film accessible ici.

Passage proche de l’astéroïde géocroiseur (357 439) 2004 BL86

Le 26 janvier 2015 à 16h21 UTC, l’astéroïde géocroiseur 2004 BL86, également identifié par son numéro 357 439, passera à une distance de 0.008018 ua (unités astronomiques, soit environ 1.2 million de km) de la Terre. Cette distance correspond à un peu plus de 3 distances lunaires. C’est donc un passage très proche de la Terre mais qui ne présente pas de danger de collision compte tenu de notre bonne connaissance de son orbite. Ces événements sont loin d’être rares et chaque mois plusieurs astéroïdes ont des passages à quelques distances lunaires de la Terre (voir la rubrique Vigie PôDET). Il s’agit là néanmoins d’un objet de taille relativement importante, estimée à 500m, et a priori, aucun autre objet de cette taille n’aura de passage aussi proche avant 2027. Cette courte distance sera l’occasion unique pour certains observatoires de mener des observations afin de déterminer les caractéristiques physiques de cet objet.

Sa trajectoire apparente est orientée du sud au nord et ne donnera pas lieu à des possibilités d’observation depuis la France sur la période précédant ce passage proche, ni lors de sa plus courte distance. Il ne deviendra observable depuis la France que quelques heures plus tard.

Sa vitesse apparente atteint un maximum de 160 secondes de degré par minute à la plus courte distance. Sa magnitude sera de 9.8 à cet instant. Elle atteindra un maximum de 9.0 le 27 janvier du fait du changement d’éclairement par le Soleil (phase). Il sera donc observable avec des jumelles.

(357 439) 2004 BL86, comme sa désignation provisoire l’indique, a été découvert durant la deuxième quinzaine de l’année 2004, plus exactement le 30 janvier 2004 par le programme de surveillance américain LINEAR (Lincoln Near-Earth Asteroid Research) à White Sands, New Mexico.

  • Propriétés orbitales de 2004 BL86 accessibles sur le site de l’ESA NEO-SSA
JPEG - 30.1 ko
Orbite de 2004 BL86 (en orange) et des planètes telluriques ((c) ESA NEO-SSA)